le saviez-vous ?

Nouveau Rondeau : S’intégrer dans le paysage métropolitain

Les services de l'État et la DREAL poursuivent les travaux préparatoires d’aménagement du nouveau Rondeau. Un projet d’envergure, destiné à améliorer considérablement les conditions de circulation des 100 000 véhicules empruntant chaque jour cet axe fort de la métropole grenobloise. Les usagers gagneront en sécurité et en fluidité. Les riverains profiteront eux des nouveaux aménagements qui ont pour objectif de valoriser l’ensemble du cadre de vie alentours.

L’intégration paysagère au cœur du projet depuis le départ

Dès sa conception, le nouveau Rondeau a intégré une dimension paysagère ambitieuse avec un objectif clair : créer une infrastructure intégrée à son environnement.
En effet, le Rondeau s’inscrit dans des paysages à dominante urbaine et périurbaine avec un arrière-plan naturel montagneux remarquable. On retrouve, en effet, les massifs de la chaîne de Belledonne à l’Est, du Vercors à l’Ouest et de la Chartreuse au Nord. En bordure du secteur, le Drac serpente ajoutant une nouvelle facette paysagère à ce secteur.
C’est ce cadre unique que les aménagements paysagers du nouveau Rondeau vont valoriser grâce, notamment, à des techniques innovantes de végétalisation.

Croquis des nouveaux aménagements du Rondeau à Grenoble

Des aménagements paysagers adaptés à chaque secteur du Rondeau

Le projet a été conçu de manière spécifique selon les secteurs tout en conservant une cohérence globale.
Des rives du Drac en passant la nouvelle dalle paysagère ou le Rondeau historique, chaque secteur sera aménagé en fonction de ses spécificités avec des essences d’arbres et d’arbustes indigènes adaptés.

Une attention particulière sera accordée à la préservation des rives du Drac tandis que les bretelles de liaison entre l’A480 et la N87 verront leur frange paysagère se renforcer notamment par la plantation de haies arbustives. La dalle paysagère qui recouvrira les voies de circulation dans le secteur du Tremblay fera l’objet d’une végétalisation à base de couvre-sols et de graminées afin de valoriser les vastes paysages montagneux qui l’entourent. De même, au niveau du Rondeau historique, le projet s’est adapté afin de conserver les platanes déjà présents.
En plus d’avoir été conservée, l’identité paysagère de ce secteur sera renforcée par la plantation d’arbres et d’arbustes.

Dalle paysagère pour le nouveau Rondeau à Grenoble

Le nouveau Rondeau, en quelques chiffres

Pour façonner ce nouveau Rondeau et le doter de cette identité paysagère unique, sont prévues :

  • La plantation de 190 arbres : arbres tiges, arbres cépées et arbres de grandes tailles.
  • La plantation de 14 000 m2 d’arbustes: massifs arbustifs, massifs spirées, haies arbustives et plantation de baliveaux.

L’ensemble des équipes s’est efforcé de préserver au maximum la végétation déjà présente au Rondeau lorsque cela était possible. Cependant, des coupes de quelques arbres et arbustes isolés, en bosquets et en alignements situés sur des terre-pleins autoroutiers, le long de l’autoroute au niveau de la rue Hilaire de Chardonnet et sur les talus aux abords du Rondeau historique sont nécessaires.