Bienvenue sur le site de l'APRR
Vous utilisez actuellement un navigateur obsolète ne vous permettant pas de profiter des fonctionnalités du site. Afin de bénéficier d'une navigation satisfaisante, merci d'installer un navigateur Web de nouvelle génération. Vous trouverez ci-dessous une liste de navigateurs optimisés téléchargeables en toute sécurité :

Télécharger Microsoft Edge Edge Télécharger Apple Safari Safari Télécharger Google Chrome Chrome Télécharger Mozilla Firefox Firefox

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer vitae adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget ut, dolor. Aenean massa. Cum sociis pretium qui asem. Nulla consequat massa quis.

Popular Post

Sign up for newsletter
[contact-form-7 404 "Not Found"]

Fontaine : les habitants au rendez-vous

Le 11 juin les habitants de Fontaine avaient rendez-vous pour une réunion de présentation des aménagements. Pour toutes celles et ceux qui avaient bravé le mauvais temps, ce fut l’occasion d’en savoir plus sur le projet mais également d’échanger autour d’un certain nombre de points de préoccupation.

 

À Fontaine… et à l’entour, améliorer la qualité de vie au quotidien

Si la commune de Fontaine est particulièrement concernée par le projet d’aménagement de l’A480 et du Rondeau, c’est sans doute en premier lieu par le pont du Vercors. En effet, sa configuration actuelle pénalise ses habitants en allongeant leurs trajets et en générant un trafic trop important à proximité et à l’entrée de la ville. Résultat : inconfort, sentiment d’insécurité routière, pollutions. Le nouveau pont proposera un accès direct à l’A480 vers le nord et un accès vers Grenoble depuis l’A480, sans passer par Fontaine.

Mais les désagréments cités plus haut ont aussi été pris en compte dans la globalité du projet, dont Christophe Labbé, conducteur d’opérations, a rappelé qu’il était le fruit d’un vaste partenariat entre AREA, les collectivités locales et l’État. Ainsi ont été détaillées toutes les améliorations qui en résulteront, notamment à Fontaine et sur sa périphérie immédiate. Tout d’abord, les murs de protection acoustique (sur environ 6 km au lieu de 900 m actuellement), intéresseront principalement les communes de la rive gauche du Drac. Ajoutons qu’un revêtement spécial aidera à la diminution du volume sonore. L’aménagement de l’échangeur des Martyrs a également été évoqué : en ouvrant un accès à la presqu’île, il facilitera un report de la circulation. La revalorisation des berges du Drac représentera enfin un atout majeur pour développer les mobilités douces et offrir à la nature la place qu’elle mérite.

 

Des réponses au cœur des préoccupations

Le volet écologique du projet a été abordé durant la séance de questions. L’occasion a donc été donnée de mentionner qu’il avait fait l’objet de deux enquêtes dont l’avis avait été favorable, que les impacts sur la faune et la flore avaient été soigneusement étudiés et que des mesures sont prises pour que les espèces soient préservées, les zones humides déplacées et les arbres replantés, à raison de trois pour un.

 

Être le catalyseur de nouveaux projets de mobilité

Il fut également question de la conservation des deux « verrous » de circulation au nord et au sud qui protégera d’une augmentation du trafic venu de l’extérieur et que le concept même du projet consistait à désengorger l’agglomération intra-muros par un report de circulation sur une A480 désormais dotée de 2 x 3 voies – ce qui facilitera l’émergence de nouveaux aménagements destinés à une meilleure mobilité. Enfin, il a été confirmé qu’il n’y aura pas de péage urbain, cet important investissement ayant été rendu possible par un allongement de quatre ans de la durée de la concession.

 

L’équipe AREA